fr
  • Trouver un tuteur
  • Devenir tuteur

Considéré comme un dialecte de la noblesse et très apprécié, le français occupe une place de choix dans le classement des dialectes les plus usités dans le monde. La notoriété du français ne se limite pas à la France, elle s’étend en Belgique au Luxembourg et en Suisse. Elle est aussi présente au Canada et bon nombre de pays africains où elle est considérée comme langue officielle. Mais d’où vient ce dialecte ? Si vous aussi vous êtes intéressé par la réponse à la question : qui a inventé la langue française ? Eh bien, allons à la découverte des origines de la langue de Molière !

Sur les traces de celui qui a inventé la langue française

La naissance du dialecte que nous appelons aujourd’hui « langue de Molière » sera formalisée par le 1er document écrit dans cette langue. Il s’agit des « Serments de Strasbourg » rédigés en l’an 842 et qui consacre la naissance du français, mais aussi de l’Allemand. Ce document a matérialisé l’alliance entre Louis le Germanique et Charles le Chauve, tous deux petits-fils de Charlemagne. Vous vous demandez toujours qui a inventé la langue française n’est-ce pas ?

Pour rappel, Charlemagne avait imposé quelques années plutôt en l’an 813 que les célébrations des rites catholiques soient faites dans les dialectes parlés par le peuple. Ces dialectes résultent d’un mélange entre le latin vulgaire et le gaulois (celte).

C’est ainsi que la langue française à l’orale sera reconnue pour la 1ère fois. Mais on ne parlera véritablement de la naissance de la langue qu’à partir du premier document écrit.

La langue française a connu depuis lors de grandes évolutions.

Histoire de la langue française

Cinquième langue la plus parlée dans le monde et au deuxième rang des langues étrangères enseignées dans le monde, la langue française a également son histoire.

Du gaulois au roman

La France antique était partie intégrante du territoire celte encore dénommé gaulois. Tout commence par l’invasion du territoire gaulois en l’an 51 av. J.-C., par les Romains sous l’empire de Jules César. Les territoires conquis avaient désormais pour langue officielle le latin parlé par les Romains. Cependant le gaulois est resté longtemps présent dans les communautés celtes avant de se laisser corrompre au fil des siècles par le latin pour donner naissance à la langue dite « romane » qui évoluera vers le français.

Difficile donc de désigner celui qui a créé la langue française puisque ce dialecte résulte d’un métissage qui s’est effectué sur plusieurs siècles.

Mais les Romains ne seront pas les seuls à exercer une influence sur la langue gauloise.

Influence du francique

À partir du siècle IV, les Francs, un peuple venant de l’est du Rhin, sous le règne de Clovis, envahissent le territoire gallo-romain. Au siècle V, les Francs s’imposent sur le territoire gallo-romain avec la fragilisation de l’Empire romain d’Occident. Peuple minoritaire, les Francs s’intègrent au territoire conquis en adoptant aussi bien la langue locale (le gallo-roman) que la religion (catholicisme).

Toutefois, l’influence du « francique », un dialecte germanique dérivé du bas-allemand, parlé par les francs, se fera sentir sur le gallo-roman.

Ainsi, le français hérite du francique, plusieurs mots, mais également des phonèmes à connotation germanique tels que la tonalité [œ] du mot « fleur » ou encore la tonalité [ø] du mot « nœud ». Mais le plus important, le nom « France » est inspiré du nom de ce peuple.

Toujours sous l’influence du francique, le gallo-roman évolue au cours du Xe siècle pour donner une multitude de dialectes dérivés selon les régions. Ainsi, dans le Nord de la France, on retrouve les langues dites « d’oil » et dans le sud romanisé, celles dites « d’oc ». Les expressions « oil et oc » se traduisent toutes deux par « oui » en français.

Étaient regroupés dans la catégorie des dialectes dits « d’oil », le Wallon, le picard, le francilien et le bourguignon. Quant aux dialectes dits « d’oc », ils englobaient l’auvergnat, le landocien, le limousin, le provençal, etc.

Ces deux zones linguistiques étaient séparées par une zone intermédiaire où se côtoyaient les particularités linguistiques des dialectes d’oil et d’oc. Cette zone intermédiaire regroupe les Alpes, la Suisse romande, le Jura et le Lyonnais.

La langue d’oïl évoluera pour donner le français moderne et la langue d’oc quant à elle, aboutira à l’occitan.

Les grandes étapes de l’évolution de la langue française

La naissance de la langue française remonte au XIe siècle, notamment à partir de la transcription des Serments de Strasbourg. Mais elle a évolué au fil des siècles pour aboutir au français que nous connaissons aujourd’hui. Et d’ailleurs, elle ne cesse d’évoluer avec l’intégration chaque année de nouveaux mots et de nouvelles expressions au vocabulaire français.

Du Xe au XIIIe siècle

C’est l’époque de l’« ancien français ». La littérature française d’alors regroupait l’ensemble des dialectes locaux (langues d’oïl et d’oc). L’absence de règles grammaticales strictes avait pour conséquence une certaine instabilité de ces dialectes. À partir du XIIe siècle, la langue d’oïl gagne du terrain et se repend dans tout le royaume.

Le texte de la chanson de Roland rédigé en dialecte d’oil en l’an 1080 est l’un des écrits représentatifs de cette ère.

Pour comprendre les écrits de cette époque, une traduction est indispensable.

Du XIVe au XVe siècle

C’est l’ère du moyen français. Contrairement à l’ancien français, le moyen français est assez proche du français moderne. Il est donc plus facile à lire. C’est aussi l’époque de Rabelais et Montaigne.

Cette époque est marquée par les récits de François Villon, l’ordonnance de Villers-Cotterêts en l’an 1539, qui instaure l’utilisation du français pour la rédaction des documents officiels de l’État, puis « Défense et illustration de la langue française » de Joachim Du Bellay en l’an 1549.

Du XVe au XVIIe siècle

C’est l’ère du français classique marqué par les écrits de grands auteurs tels Madame Sévigné, Corneille, La Fontaine et Molière.

Au XVIIIe siècle

C’est au XVIIIe siècle qu’apparaît le français moderne avec la contribution des auteurs comme Rousseau, Voltaire ou encore Diderot qui ont rendu plus accessible le dialecte français.

À partir du XIXe siècle

Depuis le XIXe siècle, nous sommes à l’ère du français contemporain. Les règles grammaticales et le vocabulaire sont désormais fixes, ce qui rend la langue française stable.

Quelques mots français et leurs origines

Pour apprécier la langue française origine, voici quelques mots du vocabulaire français ainsi que leurs sources.

Les mots d’origine gauloise

Caillou : du gaulois « caliavo »
Crème : dérivé de « crama »
Charpente : dérivé du terme gaulois « carbanton »
Chariot : dérivé du mot gaulois « carros »
Chemise : issu du gaulois « camisia »
Cloche : qui vient du mot gaulois « clocca »

Les mots d’origine latine

Le vocabulaire français comporte un grand nombre de mots d’emprunt latins issus du latin classique, mais aussi du latin vulgaire.

Règle : qui vient du latin classique « regula »
Cheval : dérivé du latin vulgaire « caballus »
Aigre : qui vient du latin classique « acer » et du latin vulgaire « acrus »
Tête : dérivé de l’argot militaire « testa »
Absence : dérivé de « absentia »
Abréviation : dérivé de « abbreviatio »
Boyau : dérivé de « botellus »
Bovin : dérivé de « bovinus »
Capital : dérivé de « capitalis »
Carrefour : dérivé de « quadrifurcus »
Civilité : délivré de « civilitas »
Consulat : dérivé de « consulatus »
Courroux : dérivé de « corruptum »
Drap : dérivé de « drappus »
Duplex : inspiré du latin « duplex » qui veut dire « double »
Ébène : dérivé de « ebenus »

Les mots empruntés au francique

Soupe : qui vient du francique « suppa »
Guerre : qui vient de « gwerre »
Gage : dérivé de « waddi »
Gant : dérivé de « want »
Hache : dérivé de « happja »
Honte : qui vient de « haunita »
Trêve : dérivé de « treuwa »
Cresson : dérivé de « kresso »
Maréchal : dérivé de « marhskalk »

Rang : dérivé de « hring »Vous savez maintenant d’où vient la langue française, ce dialecte présent sur les cinq continents du monde et parlé par plus de trois cents millions de locuteurs répartis sur cent douze pays et territoires à travers le monde. Le français contemporain que nous connaissons aujourd’hui est passé par plusieurs étapes. De l’époque gallo-romaine en passant par l’influence du francique, la langue de Molière a fait son chemin et a su au passage conquérir le monde et mériter ses lettres de noblesse. Alors, prêt à vous lancer dans l’apprentissage de ce merveilleux dialecte ?

Français

Apprendre l'anglais : parcours personnalisé et exercices assistés par IA
learning path Essayer gratuitement
learning path