fr
  • Trouver un tuteur
  • Devenir tuteur

L’apprentissage d’une nouvelle langue ne se limite pas seulement à la mémorisation des mots et des règles grammaticales. Il s’agit d’un processus cognitif complexe qui utilise plusieurs aires du cerveau. Pendant le processus, notre cerveau s’adapte aux nouveaux sons, aux règles grammaticales et au vocabulaire. Nous savons tous qu’à certains moments cela peut être épuisant, mais cela en vaut la peine. Des études ont montré que l’apprentissage d’une langue étrangère peut avoir un impact positif sur les capacités cognitives, la connectivité cérébrale et même la santé mentale. Regardons de plus près ce qu’il se passe dans notre cerveau lorsque nous étudions une langue et à quel point cela peut être bénéfique pour nous.

Langues et cerveau : quel est le lien ?

Parler une langue, même sa langue natale, est une fonction mentale complexe qui fait intervenir plusieurs zones du cerveau, y compris l’aire de Broca et l’aire de Wernicke. L’aire de Broca est responsable de l’articulation de nos pensées, tandis que l’aire de Wernicke nous permet de comprendre notre interlocuteur. Ces aires sont connectées par un faisceau de fibres nerveuses, appelé le faisceau arqué, qui permet d’échanger des informations entre elles. Lorsque nous étudions un nouveau langage, nous activons ces aires dans notre cerveau, et en leur permettant de travailler, nous laissons nos capacités mentales croître.

La croissance de la matière grise

Il a été prouvé que les bilingues ont une matière grise plus dense que les monolingues. La matière grise est une partie du cerveau qui contient les corps cellulaires des neurones, et dont la fonction est de traiter les informations qui nous parviennent. En réalité, nous pouvons changer la structure de notre cerveau lorsque nous apprenons une seconde langue.

L’aptitude à ce genre de transformation structurelle du cerveau s’appelle la neuroplasticité. Il s’agit de la compétence du cerveau à réorganiser les anciennes connexions neuronales et d’en créer de nouvelles, en réaction à de nouvelles expériences. La neuroplasticité est un mécanisme clé qui soutient l’apprentissage et la mémoire, et son rôle dans l’apprentissage est très important.

Est-ce qu’apprendre une langue est bien pour le cerveau ?

Oui, c’est tout à fait le cas. Nous avons déjà vu que cela peut amener à des changements structurels, comme la croissance de la matière grise dans les zones du langage dans le cerveau. De plus, cela améliore la capacité de notre cerveau à effectuer divers processus mentaux, en augmentant la connectivité cérébrale. Regardons maintenant ce qu’il se passera si vous apprenez une nouvelle langue.

Comment est-ce qu’étudier une deuxième langue peut renforcer la mémoire ?

Maîtriser une langue développe notre mémoire en améliorant la neuroplasticité de notre cerveau. Nous savons déjà ce que cela signifie, mais nous pouvons aussi évoquer ce terme avec des mots plus simples.

L’apprentissage d’une langue implique beaucoup de mémorisations. Nous pouvons l’imaginer comme un exercice et une croissance d’un muscle de la mémoire. Plus nous l’utilisons, plus elle grandit. Par conséquent, nous mémorisons d’autres choses plus facilement.

Les autres avantages cognitifs de l’apprentissage d’une seconde langue

Maîtriser une langue, ce n'est pas simplement améliorer sa mémoire. Il y a beaucoup plus d’avantages que vous ne le pensez ! Les bilingues, surtout ceux qui ont eu la chance de grandir dans un environnement bilingue, ont plus de faciliter à se concentrer, ont plus de maîtrise de soi et ont plus de mémoire de travail. De plus, ils peuvent plus aisément passer d’une tâche, ou une façon de penser, à une autre. Cela s’appelle la flexibilité cognitive.

Les avantages sur la santé mentale

Apprendre une langue peut aussi avoir un impact positif sur notre santé mentale. Saviez-vous que le bilinguisme peut retarder la démence, et aider notre cerveau à être plus vigoureux, même lorsque nous vieillirons ? Dans d’autres termes, en faisant de notre mieux pour parler français, espagnol, mandarin, hongrois ou toute autre langue, nous travaillons activement à sauver nos cerveaux de la dégradation liée à l’âge. Le langage nous permet de rester jeune, et c’est prouvé.

Il existe bien plus d’avantages encore. Apprendre une langue peut réduire les niveaux de stress et d’anxiété, car cela vous oblige à vous concentrer sur le moment présent et à vous impliquer dans des activités stimulantes.

Les autres avantages de la maîtrise d’une nouvelle langue

Les avantages à se familiariser avec une nouvelle langue va bien au-delà des capacités cognitives. La maitrise d’une langue peut élargir nos horizons, renforcer notre sensibilité culturelle et nous donner de nouvelles opportunités au niveau personnel et professionnel.

Comment maîtriser une nouvelle langue ?

Il existe différente manière de maîtriser une langue, comme prendre des leçons en ligne, utiliser une application de langues ou s’immerger directement dans l’environnement. La manière la plus efficace de se familiariser avec une nouvelle langue dépendra de votre style d’apprentissage et de vos préférences. La pratique régulière et l'immersion sont les clés de la réussite de l'apprentissage d'une langue. Pour rendre ce processus encore plus simple, vous pouvez trouver de l'aide auprès de tuteurs qualifiés et expérimentés du monde entier sur LiveXP.

Apprentissage des langues

Apprendre l'anglais : parcours personnalisé et exercices assistés par IA
learning path Essayer gratuitement
learning path