fr
  • Trouver un tuteur
  • Devenir tuteur

Si vous vous êtes entraîné sur votre prononciation en anglais, mais que vous n’avez pas vu de résultats, cela ne signifie pas que vous devriez arrêter. La majorité des personnes pensent qu’il n’existe qu’une seule manière pour s’entraîner à la prononciation, et ils n’utilisent qu’une seule approche à la fois. Et, les résultats obtenus de cette manière seront forcément toujours limités.

Il y a un processus complexe derrière de bonnes compétences de prononciation, et vous devriez combiner diverses approches pour rendre votre parole plus fluide. Mais, ne vous inquiétez pas ! Il existe des méthodes efficaces pour avoir une articulation sans faille. Laissez-moi vous expliquer tout cela.

Évaluation avant la pratique de la prononciation anglaise

Vous pourriez être inconfortable à commencer par cette étape. Mais, vous devriez tout de même vous enregistrer lorsque vous lisez des articles ou des passages de livre en anglais. Puis, faites un autre enregistrement de vous qui parlez de n’importe quel autre sujet, mais sans avoir préparé un script à l’avance.

Écoutez les deux enregistrements, et vous serez en mesure de remarquer la maladresse de certains mots que vous prononcez. Si vous avez du mal avec certains mots, vérifiez comment ils se prononcent (Forvo est un bon outil pour cela), et entraînez-vous à dire ces expressions. Si votre prononciation présente des failles, alors continuez de lire cet article, car il pourra vous aider.

Si vous souhaitez avoir une prononciation parfaite, alors l’autoévaluation ne sera pas suffisante. Vous aurez besoin d’avoir des retours d’un natif afin de mieux connaître l’état actuel de votre accent et de votre prononciation. Dans des circonstances idéales, vous aurez une personne à écouter, et prête à vous aider à vous améliorer. Mais, même dans ces circonstances pas idéales, il existe différentes autres solutions en ligne, du subreddit JudgeMyAccent, aux cours particuliers sur LiveXP.

Télécharger un extrait de votre parole, et avoir l’entièreté de la communauté Reddit vous juger peut être une bonne solution. La raison à cela ? Vous aurez plusieurs retours de diverses personnes, et chacune de ces personnes aura une chose différente à souligner. Mais, à quel point êtes-vous confiant pour laisser tout internet vous entendre parler un anglais imparfait ? Si votre accent est inspirant, vous pourriez devenir viral sur TikTok, ou pire encore.

Partager votre point faible peut avoir ses avantages, mais rien ne vous oblige à le faire. Il y a une manière plus élégante (et discrète) pour qu’une personne évalue votre prononciation anglaise. Allez sur la page d’accueil de LiveXP, et choisissez votre tuteur de langues avec l’accent que vous souhaitez avoir. Ils vous fourniront autant un retour que de l’entraînement. Et, bien que vous ne deviendrez probablement jamais connu pour votre prononciation amusante, vous allez vous en débrasser à coup sûr !

Comment s’entraîner à la prononciation en anglais ?

L’entraînement commence avec des exercices de phonétique, qui consistent à pratiquer les sons individuels tels qu’ils apparaissent dans ce qu’on appelle une paire minimale (comme pat et bat par exemple).

Une fois que vous passez aux phrases, vous devriez également vous entraîner sur le rythme et les schémas de stress. Prenez la phrase « Emma knows how to train aggressive dog breeds » (traduction : « Emma sait comment dresser les races de chiens agressives).  Le sens change en fonction de la mise en évidence du verbe « knows » (« Emma KNOWS how to train aggressive dog breeds ») ; du verbe « train » (« Emma knows how to TRAIN aggressive dog breeds »), ou du syntagme « aggressive dog breads » (« Emma knows how to train AGGRESSIVE DOG BREEDS »).

Si vous avez besoin d’aide à trouver des exemples et à vous entraîner, l’un de nos tuteurs pourra vous guider dans ce processus, et vous donnera tout le support dont vous avez besoin.

Exercices pour améliorer sa prononciation

Le speech shadowing est l’un de mes contenus d’entraînement préféré. Il peut être assez amusant et utile, selon le contexte que vous choisissez. Il est très facile de choisir un podcast, ou une vidéo, avec un natif qui parle de divers sujets. De plus, il s’agit d’une chose que vous pouvez faire sans l’aide d’un tuteur.

Pour commencer, choisissez le contenu (plus il est diversifié, meilleur ce sera), et écoutez-le. Après chaque phrase, mettez en pause et répétez ce que vous avez entendu, en essayant d’imiter la prononciation initiale. Faites attention aux mots « durs » (certains de ceux-ci sont listés à la fin de cet article, et si vous souhaitez les entendre, vous pouvez aller sur Forvo). Répétez jusqu’à ce que vous soyez fatigué. Une fois que vous l’êtes, changez de matériel d’écoute (à la place de journaux, vous pouvez écouter un film ou une série drôle), mais ne changez pas cette routine.

Vous pouvez également faire cela avec votre tuteur d’anglais sur LiveXP. Lorsque vous faites du « shadowing » avec votre tuteur, vous recevrez une explication de comment bouger vos lèvres et votre bouche pour prononcer de la bonne manière. De plus, vous aurez un retour immédiat, ce qui vous permettra de faire des changements et vous développer.

Entraînement quotidien de la prononciation anglaise

En parlant de routine, nous n’avons pas besoin de vous rappeler que pour apprendre une langue, vous aurez besoin de vous entraîner régulièrement, jour après jour. Si vous le pouvez, réservez des sessions de 30 minutes sur LiveXP, qui ne se focaliseront que sur la prononciation. Le matin, les cordes vocales sont fraîches, alors ce sera le meilleur moment pour vous entraîner. Mais, n’importe quel autre moment de la journée fera l’affaire, si vos matinées sont dédiées à votre travail ou à d’autres activités.

Une session typique est comme suit : quelques minutes sont dédiées à la lecture à voix haute, puis dix minutes sont consacrées au speech shadowing. Après cela, dévouez un certain temps pour vous focaliser sur certaines expressions que vous trouvez dures à prononcer. Entraînez-vous sur une série d’expressions pendant une semaine, puis passez à une autre série la semaine suivante.

Si vous aimez bien chanter, vous pouvez l’incorporer dans vos exercices quotidiens de prononciation. Sélectionnez des musiques slow-tempo et avec des paroles, allez sur un site de parole pour suivre les paroles, et chantez ! Progressivement, vous pourrez élargir votre répertoire, et passez à des musiques plus rapides.

Peu importe ce que vous faites, assurez-vous de prendre des notes, et de noter les expressions problématiques, ou tout ce que vous observez pendant vos sessions.

Entraînement avancé de la prononciation anglaise

Une fois que vous avez atteint un certain niveau, vous remarquerez que le progrès ne s’effectuera pas aussi vite qu’au début. Et, c’est un signe que vous avez besoin d’aide pour avancer. Vous pouvez vous entraîner à la lecture et au speech shadowing pendant des années, mais cela restera toujours amusant dans des situations de la vie. Pour surmonter cela, vous devrez parler, et pas seulement à vous-même.

Pour un niveau avancé, les exercices de prononciation réguliers devront comporter de la conversation. Au lieu de lire des scripts, vous devrez parler à une personne. Même si, comme moi, vous préférez apprendre dans votre coin, vous devriez prendre un moment pour réfléchir à un tuteur. Si vous ne le faites pas, vous serez coincé.

Avec un tuteur, vous pourrez participer à une conversation de n’importe quel sujet, et vous pourrez aussi en profiter pour améliorer votre vocabulaire. Vous aurez des retours immédiats, et vous saurez quoi améliorer lors de vos sessions personnelles, ce qui vous permettra donc d’être plus efficace.

Pour tirer pleinement profit de vos cours particuliers, vous pourrez enregistrer et prendre des notes de ceux-ci. Cette partie est assez pratique sur LiveXP, grâce aux fonctionnalités de suivi de progrès, et la possibilité de prendre des notes dans l’application. Votre tuteur pourra prendre ses propres notes, et vous pourrez les utiliser pour améliorer encore plus vos compétences.

Affiner sa prononciation pour un accent spécifique

Si votre objectif est de seulement affiner votre prononciation, tout en adoptant un accent spécifique, vous remarquerez que les matériaux disponibles sont assez rares. Il pourra être difficile pour vous de trouver du contenu pour le speech shadowing, et, vous pourriez même avoir besoin de changer de tuteur, même si votre tuteur actuel est très bon. Par exemple, si vous êtes un acteur en pleine préparation d’un nouveau rôle de millionnaire du pétrole du Texas, et que vous travaillez avec un tuteur d’Édimbourg, ou de Liverpool, vous n’atteindrez pas votre objectif, et cela pourrait même être contre-productif. Mais, ne vous inquiétez pas, sur LiveXP, vous pourrez très facilement passer d’un tuteur à un autre, et ce, sans problème et sans coût supplémentaire. De plus, vous pourrez choisir un tuteur d’un pays spécifique, afin de vous permettre d’acquérir l’accent de votre choix.

Pour les personnes souhaitant simplement apprendre à parler un anglais correct, nous vous recommandons de vous immerger dans du contenu avec divers accents. Vous pourriez dédier une semaine à entraîner votre anglais américain, une autre à un anglais du sud, puis une autre dédiée à l’accent de New York, sans oublier une semaine dédiée à l’anglais de la BBC, etc.

Prononciation anglaise pour les plus courageux

Il existe une manière pour entraîner votre prononciation anglaise que beaucoup de personnes recommandent, bien que cela puisse être intimidant. Je parle de la prise de parole en public. Mettez-vous dans une situation où vous devez prononcer un discours, et vous devez faire de votre mieux. Écrivez-le vous-même, et entraînez-vous à le dire avec de nouveaux mots.

Focalisez-vous sur les aspects émotionnels, professionnels ou autre de votre discours afin de transmettre votre message efficacement. Mettez en valeur certaines parties critiques de votre discours, et montrez votre passion pour le sujet avec un rythme et tempo adéquats. Passez autant de temps que nécessaire à l’entraînement de la transmission de votre discours.

Les retours seront immédiats, car vous le remarquerez sur les visages de votre audience. Vous pourrez également demander aux personnes vous écoutant de décrire leurs impressions. Demandez-leur leur impression globale, sans mentionner que la prononciation est votre point faible. Qui sait, peut-être qu’ils ne remarqueront aucun problème. Une telle perspective vaut la peine qu’on y consacre du temps et des efforts. Vous ne pensez pas ?

Entraînement de prononciation de certains mots

Cela va de soi, tous les mots devraient être prononcés de la bonne manière. Mais, certaines expressions sont plus compliquées à articuler. Cela est dû soit parce qu’ils sont robustes et remplis de consone, soit parce que leur prononciation correcte est contre-intuitive et n’a pas de sens, même si l’on connaît les règles de prononciation anglaise. Oui, je parle bien des fameuses « exceptions ».

Voici une liste de certains mots que les non natifs prononcent mal, suivi de la bonne manière de les dire. Je vous suggère de prendre le temps de vous entraîner sur certains d’entre eux, car ils sont courants, et vous devriez savoir comment bien les dire.

  1. Comfortable – souvent dit « com-for-ta-ble » à la place de « cumf-ter-bul ».
  2. Vegetable – certaines fois prononcé « veg-e-ta-ble » au lieu de « vej-tuh-bul ».
  3. February – le premier « r » est souvent omis, ce qui donne « Feb-u-ary », et non « Feb-roo-ary ».
  4. Wednesday – fréquemment dit « Wed-nes-day » à la place de « Wenz-day ».
  5. Almond – le « i » est silencieux, bien qu’il soit exprimé quelques fois.
  6. Athlete – certaines fois prononcé « ath-a-lete » au lieu de « ath-leet ».
  7. Espresso – mal prononcé en « ex-presso ».
  8. Jewelry – souvent articulé en « jew-el-er-y » au lieu de « jool-ry ».
  9. Library – mal prononcé en « li-berry » au lieu de « li-brary ».
  10. Often – le « t » peut être silencieux, mais beaucoup de personnes le disent, ce qui peut amener à plusieurs variations.
  11. Recipe – certaines fois articule en « re-sipe » à la place de « rec-i-pee ».
  12. Suite – devrait se dire « sweet », mais peut être « suit-e ».
  13. Mischievous – souvent mal prononcé en « mis-chee-vee-ous » à la place de « mis-chuh-vus ».
  14. Nuclear – ne se dit pas « nu-ku-lar », mais « new-klee-ur ».
  15. Specific – peut se dire « pa-cific » ou « s-pacific ».
  16. Tour – devrait se dire « toor », mais est souvent dit « tour » (qui rime avec « sour »).
  17. Pronunciation – ironiquement, est mal prononcé comme « pro-noun-ciation ».
  18. Colonel – la majorité des personnes s’attendent à dire « co-lo-nel », bien qu’il se dise « ker-nel ».
  19. Island – le « s » est silencieux, alors le mot se dit « eye-land » et non « is-land ».
  20. Salmon – vous pourriez penser à dire « sal-mon », mais le « l » est silencieux, alors c’est « sam-un ».
  21. Choir – ressemble à « ch-oir », mais se dit « kwy-er ».
  22. Cough – on s’attend à le dire « co-ugh » (coff) à la place de « kawf ».
  23. Though – ce mot pourrait être « tho-ugh », mais se prononce « tho ».
  24. Bologna – ressemble à « bo-lo-gna », mais est prononcé « buh-lonee ».
  25. Worcestershire – en voici un assez ardu. Il ressemble à « wor-ces-ter-shire », mais est prononcé « wuss-ter-sheer », ou « woos-ter-shear ».
  26. Leicester –bien qu’il s’écrive « lei-ces-ter », sa prononciation est « les-ter ».
  27. Thames – devrait être « thay-mes », mais se dit « temz ».
  28. Quay – ressemble à « qu-ay », mais est prononcé « key ».
  29. Aisle – le « a » est silencieux, alors ce n’est pas « ay-sle », mais « ile ».
  30. Hyperbole – peut être lu comme « hyper-bole », mais est « hy-per-buh-lee ».
  31. Subtle – le « b » est silencieux, alors il se dit « sut-tle », et non « sub-tle ».
  32. Depot – souvent considéré comme « de-pot », mais peut être prononcé « dee-poh ».
  33. Cache – est lu comme « cash-ay », mais se dit « cash ».
  34. Gif – il y a un débat, mais il est officiellement prononcé comme « jif » (comme la marque de beurre de cacahuètes), bien que plusieurs personnes disent « gif » avec un « g ».
  35. Sew – semble se dire « sew » (qui rime avec « mew »), mais il se dit « so ».
  36. Hors d’oeuvres – ressemble à « hors d-oh-evres », mais est en réalité « orderves ».
  37. Draught – apparaît comme « dra-ught », mais est prononcé « draft ».
  38. Plough – pourrait être considéré comme « plo-ugh », mais c’est « plow ».
  39. Liaison – la combinaison de lettres pourrait faire penser à « li-a-son », mais c’est « lee-ay-zon ».
  40. Phlegm – le « ph » se dit « f », ce qui pourrait vous faire penser à dire « phl-egm ». Mais, il se dit « flem ».
  41. Pint – ressemble à « pin-t », mais se dit « pynt ».
  42. Sword – semble se dire « s-word », mais le « w » est silencieux : « sord ».
  43. One – avec l’écriture, vous pourriez penser à « o-ne », mais c’est « wun ».
  44. Etiquette – ressemble à « eti-quette », mais se dit « et-i-kit ».
  45. Facade – si vous ne connaissez pas ce mot, vous pourriez penser qu’il se prononce « fa-cade », mais il se dit « fuh-sahd ».
  46. Champagne – vous pourriez penser qu’il se dit « champ-agne », mais il se prononce « sham-pain ».
  47. Yacht – semble se dire « yach-t », mais est prononcé « yot ».
  48. Herb – en anglais américain, le « h » est silencieux, alors ce ne sera pas « her-b », mais « erb ». (Mais, en anglais britannique, on prononce le « h »).
  49. Faux – semble se prononcer « fax », ou « fow », mais se dit « fo ».
  50. Bouquet – bien que cela s’écrive « bou-quet », il est prononcé comme « boo-kay ».

Ces mots, avec beaucoup d’autres en anglais, pourront être compliqués, et apporter des malentendus pour les apprenants.

Si vous vous sentez aventureux

Les virelangues peuvent être assez difficiles, même pour les natifs, mais vous devriez tout de même les essayer. En voici quelques-uns que vous n’avez probablement jamais encore vu avant :

  1. A dapper dog dashed past a darting cat, dodging a rattling rat on a drizzling mat.
    (Vous devriez le prononcer comme suit : A dap-per dog dashed past a dart-ing kat, dodg-ing a rat-tling rat on a driz-zling mat.)

2.  Bees buzzed by briskly, while ants advanced, all avidly aiming at apricots to enhance.
(La bonne prononciation est : Bees buzd by brisk-lee, while ants ad-vanced, all avid-lee aim-ing at ap-ri-cots to en-hance.)

3.  A bleary, weary bear beneath his winter lair, pondered if to pair his hunger with the brisk cold air.
(La bonne manière de le lire est : A bleer-ee, weer-ee bear be-neath his win-ter lair, pon-dered if to pair his hun-ger with the brisk cold air.)

J’espère que vous les avez aimés. Si vous les avez trouvés trop difficiles, ne vous inquiétez pas ! Les virelangues ne sont là que pour que vous vous amusiez, vous ne les utiliserez jamais dans une discussion. Suivez la routine mentionnée plus haut, continuez de vous entraîner, et bientôt, vous pourrez tout prononcer, sans aucune difficulté. Et, si vous sentez coincé, demandez de l’aide à l’un de nos tuteurs.

Anglais

Apprendre l'anglais : parcours personnalisé et exercices assistés par IA
learning path Essayer gratuitement
learning path